Anthénea, l’habitat made in James Bond

Le projet fou de Jean-Michel Ducancelle, architecte naval



A l’origine, une « soucoupe flottante » imaginée en 1977 pour le film « L’espion qui m’aimait » ; à l’arrivée : la mise en place concrète d’un habitat flottant sur ce modèle.


Rédigé par Rédaction Hotel&lodgePRO le Jeudi 8 Novembre 2018


L'objet flottant non identifié d'anthénea - Crédit photos : Pauline T
L'objet flottant non identifié d'anthénea - Crédit photos : Pauline T
Jean-Michel Ducancelle est architecte naval et rêve depuis des décennies de créer un équivalent « réaliste » de la soucoupe flottante de James Bond dans « L’espion qui m’aimait ».

C’est désormais chose faite ! Après des années de réflexion et de tests, Anthénea, un habitat rond sur l’eau, voit le jour.

Jean-Michel Ducancelle s’entoure notamment du couturier Pierre Cardin pour imaginer la décoration et l’architecture intérieure.

Le projet prend sa forme définitive avec la rencontre d’Antoine Cesbron, le prédisent du groupe Cesbron, solutions de climatisation réversible et énergies renouvelables made in France.

Le binôme imagine une solution écologique pour faire face à la montée des eaux et propose des aménagements hôteliers (en plus de l’existant ou dans le cadre de nouveaux programmes).

L’habitant flottant de 50m2 à 150m2 est modulable, autonome et écologique.

Anthénea offre aussi une vision sous-marine grâce à une large fenêtre et propose une vision panoramique circulaire.

Question design, Anthénea propose 5 espaces de vie : un salon avec canapé et mobiliers courbes, une chambre avec un lit rond, une salle de bain avec baignoire, un jacuzzi balnéo ronde équipée d’un robinet d’eau douce et un eau de mer, une cuisine panoramique et un solarium 360°.


Lu 274 fois


JOINT-VENTURE



  • Logo de TourMaG
  • Logo d'Hotel&Lodge

CONTACT



RECHERCHE