Experimental Group : un cocktail de savoir-faire

Le groupe passe de 3 à 6 hôtels en 2019



Alors que l’Experimental Chalet ouvre ses portes ce samedi 15 décembre 2018, le groupe hybride naviguant entre restauration et hôtellerie se positionne de plus en plus comme un incontournable du secteur.


Rédigé par le Jeudi 13 Décembre 2018


Experimental Group ouvre cet hiver le chalet Verbier, dans un esprit ski montagne et vintage
Experimental Group ouvre cet hiver le chalet Verbier, dans un esprit ski montagne et vintage
Petit nouveau dans le monde de l’hôtellerie et la restauration mais déjà bien en place, l’Experimental Group ouvre ce week-end son 4ème hôtel, l’Experimental Chalet à Verbier en Suisse, en attendant les prochains dont l’ouverture est prévue pour l’été.

Ça n’était pourtant pas la direction qu’avaient pris les 3 amis d’enfance en créant l’Experimental Cocktail Club en 2007 à Paris. Passionnés de coktails, Olivier Bon, Pierre-Charles Cros et Romée de Goriainoff avaient voulu importer ce qu’ils avaient découvert aux États-Unis : la science du cocktail, avec ses codes, sa gestuelle et son esthétique, tout droit venue de l’époque de la prohibition.

La suite est connue : Très rapidement, l’Experimental Cocktail Club est devenu incontournable dans la capitale, ce qui a permit aux 3 garçons de recruter un 4e compère, Xavier Padovani avant de s’intéresser à la restauration et implanter de nouveaux lieux à Paris, en Europe et aux États-Unis.

Des établissements uniques et un tronc commun

L’Experimental Group, c’est désormais 12 établissements à Paris, 4 à Londres, 1 à New-York et 1 à Ibiza et désormais 1 en Suisse, à Verbier.

« On évite l’écueil de la chaîne en donnant à chaque établissement une identité forte qui lui est propre, mais on garde les standards importants du groupe en termes de services et prestations » explique Romée de Goriainoff.

Le co-fondateur du groupe s’appuie ainsi sur l’image du géant Apple pour expliquer le positionnement : « Apple fait l’ensemble de la machine, à la fois le software et le hardware. Nous, nous faisons pareil : nous gérons l’intégralité de l’établissement : les murs, l’hôtel, le restaurant ».

Pour se démarquer, l’Experimental Group compte sur sa valeur ajoutée : une connaissance forte du « food & baverage » qui lui permette d’être sur tous les fronts, et l’installation d’un bar à cocktail dans chaque établissement.

Autre point fort qui est un peu la marque du groupe pour Romée de Goriainoff : « nous respectons le lieu où nous allons. Si on garde le même concept, on choisit des produits locaux, sans compromis sur la qualité et notamment la carte des vins, les cocktails sont partout différents, et le design s’inscrit dans l’histoire et la géographie du lieu. En fin de compte, on ne standardise rien, on propose une sorte de label pour assurer au client de ce qu’on lui offre ».

Affirmer sa position d’hôtelier

Un cocktail qui fonctionne, puisque le public est là. Désormais le groupe a pour ambition de se positionner réellement et pleinement comme un groupe hôtelier.

« Nous gardons les projets existants mais dans l’avenir nous ouvrirons plutôt des établissements complets, qui comprennent la partie hôtelière en plus de F&B » indique Romée de Goriainoff.

Trois hôtels sont déjà ouverts : deux à Paris : le Grand Pigalle Hotel et l’Hôtel des Grands Boulevards, et un à Londres, l’Henrietta.

On y retrouve la marque de fabrique de l’Experimental Group : un bar à cocktail, la touche de la designer Dorothée Meilichzon qui suit les fondateurs depuis toujours ou presque, et des clins d’œil esthétiques et gustatifs au lieu et à son histoire.

Et les résultats sont là. « Pour donner l’exemple du Grand Pigalle, le RevPar est très satisfaisant, avec un taux d’occupation de 86% et un prix moyen tournant autour des 200e HT. Pour le Grands Boulevards, le prix est d’environ 250€ et le taux d’occupation de 86%. Quant à Londres, on atteint un prix de 300€ pour là aussi un taux d’occupation qui tourne autour des 86% ».

Une actualité riche

Un 4e hôtel ouvre ce samedi 15 décembre 2018 à Verbier en Suisse.

Pour l’Experimental Chalet de Verbier, le groupe a confié la décoration d’intérieur au designer Fabrizio Casiraghi, qui a choisit un esprit années 50 / 60 autour du ski et le chef Gregory Marchand pour un restaurant qui modernise la cuisine traditionnelle des Alpes. Avec ses 39 chambres, son spa Biologique Recherche (des soins made in France), son bar à cocktail et son club, le chalet est l’établissement le plus complet du groupe.

Les 4 fondateurs ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin. Ils ouvrent Venise en avril 2019 et Minorque en juillet.

Le premier comptera 33 chambres, 150 couverts et une grande terrasse, le tout en s’inspirant de la ville de Venise. Installé sur 50 hectares en bord de mer et bénéficiant de 43 chambre, l’hôtel de Minorque s’inspirera de la méditerranée et des grandes maisons palladiennes.

Autre actualité pour 2019 : le groupe prévoit des travaux d’extension pour le boutique-hôtel londonnien Henrietta à Covent Garden : 23 chambres s’ajouteront à l’existant pour une ouverture début 2020.

D’autres projets, autour de la péninsule ibérique et de l’est américain pourraient par ailleurs voir le jour.

Lu 166 fois

Juliette PIC
Si mon cœur balance entre Paris et Marseille, j’ai posé mes valises au sein du groupe TourMaG... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

JOINT-VENTURE



  • Logo de TourMaG
  • Logo d'Hotel&Lodge

CONTACT



RECHERCHE