Flying Nest : hôtel volant non identifié

Un produit AccorHotels



Depuis quelques mois, un hôtel s’est posé à Avoriaz. L’hôtel nomade Flying Nest, pensé par les équipes design d’AccorHotels et le designer Ora Ïto, passe l’hiver au ski. Dès le mois de mars 2019 il s’envolera, laissant derrière lui le paysage inchangé autant que faire se peut. Un concept écologique, dynamique et expérientiel pour une clientèle de plus en plus en demande. Attachez vos ceintures, et embarquez dans le Flying Nest.


Rédigé par Rédaction Hotel&lodgePRO le Lundi 28 Janvier 2019


Le Flying Nest s'est installé à Avoriaz jusqu'au 17 mars 2019 - crédit photo : AccorHotels
Le Flying Nest s'est installé à Avoriaz jusqu'au 17 mars 2019 - crédit photo : AccorHotels
Cet hiver, les skieurs d’Avoriaz ont vu sortir de terre un tout nouvel hôtel aux pieds des pistes. Le Flying Nest n’est cependant pas censé rester : entièrement destiné à être déménagé au gré des saisons ou des événements qu’il accompagne, c’est un hôtel nomade.

Imaginé par les équipes design du groupe Accor, le concept est avant tout la réponse à une attente du marché. « Il y a de fortes demandes ponctuelles. Pendant les 24h du Mans par exemple, la ville accueille 35 000 personnes, un week-end dans l’année.

Nous avons changé l’ordre des choses : ça n’est plus le client qui se déplace vers l’hôtel mais l’hôtel qui se déplace vers le client »
explique Damien Perrot, responsable de la stratégie design du groupe.

Pour mettre à bien ce projet, l’équipe a fait appel au designer marseillais Ora Ïto, créateur du Musée d’Art Moderne de Marseille (MAMO), installé sur le toit terrasse de la fameuse Cité Radieuse du Corbusier.

Une éco-conception pragmatique

« Nous voulions un site inspirationnel, mais surtout pas de container, trop en vogue et déjà vu… Sauf que nous avons finalement opté pour ce mode de construction ! s’amuse Damien Perrot. Pour cacher l’aspect container et donner une âme au Flying Nest, nous avons décidé de mettre des bardages en bois, qui vont se patiner dans le temps. L’idée est de resté ancré sur la matière »

Le projet c’est monté à 3 voix « en co-conception » : Damien Perrot pour le groupe, Ora Ïto pour le design et un industriel : la start-up lyonnaise Capsa pour la construction.

Il était nécessaire pour tous d’avoir une démarche éco-responsable pragmatique : « nous ne sommes pas là pour faire de la communication ou du greenwashing mais choisir autant que possible des solutions d’éco-conception adaptées, qui ne doit ni contraindre ni alourdir les coûts. »

Toujours dans une démarche durable, l’installation de Flying Nest se fait dans le respect du lieu où il se pose. « Nous voulons laisser le moins d’impact possible. Si le site le permet, Flying Nest se branche sur le réseau existant pour les eaux usées et l’électricité » explique Sébastien Dupic, directeur de projet New Business au sein du groupe Accor.

Parfois, ça n’est pas possible, comme à Avoriaz. « A Avoriaz, où nous sommes installés pour 3 mois, nous avons dû creuser une tranchée pour éviter le gel, mais nous nous sommes engagés à rendre le terrain en l’état ».

Pour de courts séjours, comme ce fut le cas à Clairefontaine, où le Flying Nest s’est posé quelques jours au printemps 2017 à quelques mètres du château, « nous avons ajouté un container technique au 5 actuels, qui logeait 2 cuves e 4000 lites d’eau propres et usées et un générateur en biocarburant pour être en total autonomie » ajoute-t-il.

Un « pop-up hospitality » au cœur d’un évènement

Le choix de poser le prototype de l’hôtel en plein Clairefontaine n’était pas anodin : le but du Flying Nest est de créer une expérience : plus que le souvenir de l’hébergement, c’est le souvenir d’un moment au cœur de leur passion que le groupe Accor veut provoquer chez les clients.

« Notre travail, c’est de défricher les nouveaux modes d’hospitality et pour nous il ne s’agit pas d’un hôtel mais d’un pop-up hospitality » indique Sébastien Dupic.

L’idée : être en osmose avec le lieu et l’événement, et ça passe aussi par le design. Pour Damien Perrot, « le client doit se sentir au cœur de sa passion. Les containers ne sont pas positionnés de façon aléatoire, mais offrent la possibilité de profiter pleinement du moment ».

Aux pieds des pistes à Avoriaz, face au circuit au 24 du Mans… C’est toujours l’environnement qui compte, plus que l’hôtel, qui doit se fondre.

Les terrasses sont placées de manière à recréer des espaces communs voire des tribunes pour partager sa passion, et les chambres sont tournées vers l’extérieure via une large baie vitrée de près de 4m2, qui devient le décor naturel de la pièce.

Dans le container de 12m2, cette ouverture donne une sensation d’espace. Et que l’on soit dans la chambre ou le coin bien-être, la simplicité du design voulu par Ora Ïto renforce l’identité de Flying Nest : se fondre dans un moment privilégié pour la personne qui y loge.

Toujours dans l’idée d’un pop-up éphémère, Flying Nest s’appuie sur l’environnement naturel pour recréer les espaces communs, le bar ou le lobby. « Lors des Rencontres d’Arles, décrit Sébastien Dupic, nous avons recréer une guinguette, avec une plage, un food truck, en faisant appel à des fournisseurs locaux toujours dans une démarche durable ».

Du 9 février au 9 mars 2019, le site éphémère d’Avoriaz accueillera une dimension supplémentaire lié au partage, avec « du fooding, de la bistronomie et des DJ Set » ajoute-t-il.

Après les pistes de ski, les bords de mer ?

Flying Nest est à Avoriaz jusqu’au 17 mars 2019. Et ensuite ? Le prochain lieu est confidentiel, mais il est clair que la dimension B2C se développe.

Si les équipes sont encore en pleine réflexion, l’installation à proximité voire sur une plage française semble être la solution privilégiée. « Nous voulons faire vivre la même expérience : être au cœur d’un endroit idyllique et insolite, qui ai une véritable identité, s’enthousiasme Sébastien Dupic. Nous sommes encore à la recherche de ce lieux ».

Le B2B reste le développement principal. Clairefontaine, la biennale de l’architecture, les 24h du Mans ou les Rencontres d’Arles ont été imaginées avec des partenaires, et logeaient des sportifs, mécènes ou artistes selon les événements.

« Nous offrons aussi la possibilité à nos clients les plus fidèles d’accéder à une offre complète hébergement et tickets pour l’événement » indique Damien Perrot. Ainsi, des chambres sont à disposition des clients « Le Club »

Pour ces quelques privilégiés, la promesse est d’apporter à la fois un service en mettant à disposition le logement, et une expérience totale, au centre d’un événement, là où tout se passe.

Lu 239 fois


Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique
< >

JOINT-VENTURE



  • Logo de TourMaG
  • Logo d'Hotel&Lodge

CONTACT



RECHERCHE