Food Hotel Tech saison 3 : 30% de visiteurs en plus

6120 visiteurs



Et de 3 ! Food Hotel Tech 2019 a fermé ses portes hier mardi 19 mars 2019. Et cette 3eme édition est restée fidèle aux précédentes : une réussite. De notre côté, nous sommes allés sentir à quoi ressemblerait l’avenir dans la start-up nation du secteur CHR (Café, Hôtellerie, Restauration).


Rédigé par le Mercredi 20 Mars 2019


Carton plein cette année encore pour le salon FHT - crédit photo : food hotel tech
Carton plein cette année encore pour le salon FHT - crédit photo : food hotel tech
De la solution de gestion RH au facilitateur de commandes, en passant par la gestion du handicap ou la e-conciergerie, ils étaient tous au rendez-vous les 18 et 19 mars 2019 Porte de la villette à Paris pour le salon Food Hotel Tech (FHT).

Deux jours plutôt intenses pour des exposants venus présenter des solutions technologiques le plus souvent simple d’utilisation à un public d’hôteliers ou restaurateurs qui n’est pas toujours technophile… Mais de plus en plus réceptif et conscient des enjeux.

Lire aussi : Food Hotel Tech : « Sans les pros de l'hospitality, booking n’est rien ; pas l'inverse »

« C’est la 2eme fois que nous venons à Food Hotel Tech, il y a un gros trafic, c’est de loin le meilleur salon qu’on ai fait jusque-là » se réjouit-on chez Edgar.

Même son de cloche chez Barratio : « Hier, on n’a pas levé le nez, il y a beaucoup de monde et des gens qui ne viennent pas par hasard ».

crédit photo : H&LPro_JP
crédit photo : H&LPro_JP
Et c’est vrai que c’est quelque chose qu’on sent, en se promenant dans les couloirs du salon.

Derrière un côté « cool », des jeux d’arcades au mind-mapping en post-it en passant par l’indémodable babyfoot, l’atmosphère est très studieuse et les professionnels ne viennent pas pour observer ou sentir la tendance, comme ils pourraient le faire sur d’autres grands salons pros. Ici, ils ont repéré en amont et savent où ils veulent aller pour quel besoin.

« Les contacts sont très qualifiés, on rencontre des gens qui ont réfléchi à leur projet et qui ont les moyens de le mettre en œuvre » résume-t-on sur le stand de Kandu.

Plus d’exposants, plus longtemps ?

Si les exposants sont globalement plutôt jeunes, le salon n’est pas très vieux non plus. Mais en 3 ans il a démontré qu’il y avait une demande à la fois du côté des fournisseurs digitaux et des professionnels qui, cette année encore, sont venus en nombre.

Deux jours de salon, 180 exposants et partenaires, et un peu plus de 6000 visiteurs soit 30% de plus que l’année précédente.

Le premier jour a été particulièrement intense, avec quasiment +50% par rapport à l’année précédente, le second bien plus calme : moins de queue à l’entrée, et moins de monde aux conférences.

« C’est normal : le lundi souvent les restaurateurs sont fermés, ils en profitent, le mardi ça rouvre alors il y a moins de monde » se hasarde un exposant… Et, ajoute un autre, « ça permet de souffler un peu et peut-être de prendre plus le temps ».

Au-delà du visitorat qui ne cesse d’augmenter, certains exposants semblent eux aussi en demander plus, et la possibilité d’agrandir l’espace d’un tiers, voire d’ajouter éventuellement une journée de salon sont des pistes actuellement explorées par sa fondatrice Karen Serfaty.

A peine 3 ans et déjà FHT semble être devenu un rendez-vous incontournable.

« FHT affirme à nouveau son focus tech & Digital, rassemblant des professionnels investis dans la digitalisation de leurs établissements et des exposants ravis de présenter leurs solutions à un public acquis aux nouvelles technologies. Je suis très heureuse de voir se dessiner sous nos yeux le futur de l’hôtellerie-restauration ! » se réjouit Karen Serfaty.

Prochain rendez-vous avec le futur, à Nice les 5 et 6 novembre 2019, qui permettra d’attendre 2020 pour la saison #4.

Quoi de neuf, demain ?

Pour Hotel & Lodge Pro, FHT a surtout été l’occasion de sentir à quoi allait ressembler le futur du secteur… Mais au lieu de bosser, on a préféré demander leur avis à ceux dont le travail est d’inventer vos outils de demain : après tout, ce sont les mieux placés pour nous répondre.


Alors, nous leur avons posé la question :

Pour vous, qu'est ce qui va, pourrait ou devrait révolutionner le secteur ?



FHT start-up award, et les gagnants sont…

L’événement dans l’événement, c’était la tenue du Food Hotel Tech start-up award qui récompensait les meilleures start-ups dans les catégories hôtellerie ou restauration, et décerné en fin de salon hier 19 mars 2019.

Le jury, composé de professionnels ou prescripteurs du secteur a choisi de récompenser, dans la catégorie hôtellerie, la technologie de formation en réalité virtuelle de Prévention Sécuritaire, face à LabSense (qui propose une automatisation de traduction des posts en ligne), Tiing (amélioration de satisfaction client) et UbiMap (une solution de prospection clientèle en ligne en fonction de l’empreinte numérique).

Dans la catégorie restauration, c’est Skeat et son QR Code qui facilite l’expérience utilisateur du restaurateur tout en simplifiant la commande du client qui l’emporte face à Califrais (logistique et approvisionnement en produits frais et locaux), Prompteo (gestion et centralisation des commandes) et Wifiz (améliorer l’engagement physique de la clientèle via la technologie).

Bowo, start-up innovante

Nouveauté cette année, le FHT Award proposait aussi un prix de l’innovation. Décerné lundi 18 mars 2019, il récompensait la start-up la plus inventive de l’année 2018/19.

La start-up gagnante est Bowo, une solution d’intelligence artificielle qui propose de faire évoluer l’atmosphère de la chambre en fonction du client. Au-delà de l’offre elle-même, ce qui a séduit les jurés : sa capacité à « accroître la visibilité des services hôteliers internes et d’en faciliter la réservation ».

Dans les allées de FHT, le stand de la jeune pousse est souvent plein. « Nous sommes ravis d’avoir gagné ce prix, c’est une forte reconnaissance, ça prouve que Bowo plaît aux hôteliers et aux utilisateurs, ça nous conforte dans nos choix ».

Face à elle, 4 autres start-ups en lice, choisies parmi 37 dossiers retenus par un jury lui aussi composé de professionnels et prescripteurs du CHR en France : ZenChef, qui connecte la ligne téléphonique du restaurant à son cahier de réservation, Innovorder qui lance sa borne de paiement autonome, L’Addition, qui propose la gestion et la modification de la carte d’un ou plusieurs établissements à distance et Guest Suite, qui permet aux hôteliers de contrôler leur e-réputation.

Lu 640 fois

Juliette PIC
Si mon cœur balance entre Paris et Marseille, j’ai posé mes valises au sein du groupe TourMaG... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique
< >

Mercredi 22 Mai 2019 - 15:23 Paiement en ligne : D-Edge s'associe à PayPal


JOINT-VENTURE



  • Logo de TourMaG
  • Logo d'Hotel&Lodge

CONTACT



RECHERCHE