Homair organise son Prix Littéraire des Campings

Remise du prix le 2 juillet 2019



Homair Vacances lance le Prix Littéraire des Campings. La sélection a été arrêtée le 18 avril 2019 ; le jury a 2 mois pour lire les oeuvres et rendra sa décision le 2 juillet 2019.


Rédigé par Rédaction Hotel&lodgePRO le Lundi 29 Avril 2019


L'été, allongé.e sur sa serviette de bain, on lit. Fort de ce constat, le spécialiste des séjours de vacances en mobil-homes et campings villages Homair Vacances lance le Prix Littéraire des Campings.

Il récompensera le roman de vacances idéal pour les vacanciers en camping-village. Il devra être simple, agréable et sans élitisme.

« L’idée avec ce nouveau prix est de croiser un phénomène populaire et une aspiration littéraire, c’est-à-dire un temps précieux et salvateur où l’on souhaite déconnecter vraiment d’une part, et s’évader ou se ressourcer par la lecture d’autre part. Le pouvoir de déconnexion du livre sera sans doute un bon critère d’attribution du prix, auquel veillera particulièrement le jury, constitué à la fois d’experts de la profession et de clients Homair Vacances. Ce livre doit avoir cette capacité à faire oublier son Smartphone ! », précise Quentin Schaepelynck, Directeur Général d’Homair Vacances.

Composé de journalistes, libraires et clients Homair Vacances, le jury a choisi le 18 avril 2019 les 4 œuvres en lice :

• Mes vacances à Morro Bay de Paul Jorion-Editions Fayard
• L’Etincelle de Karine Reysset-Editions Flammarion
• Les amants de Pompéide Michel Blondonnet -Editions Albin Michel
• La dernière étape d’Alfred Azkabade -Editions Hugo&Cie

Il désignera le gagnant du Premier Prix Littéraire du Camping le 2 juillet 2019.

Avec un livre sur la plage abandonnée

L'été sur la plage, on lit.

Selon une enquête OpinionWay réalisée en janvier 2019, 30% des français (et 50% pour les 18-24 ans) estiment lire plus lorsqu'ils sont en vacances.

Et c'est d'autant plus vrai l'été : 44% des français interrogés déclarent lire sur le sable et pour 1/3 des sondés (et un jeune sur deux), le meilleur souvenir de lecture est un moment estival.

Les livres audio ou numériques existent certes mais le smartphone est rarement un moment de lecture de roman. D'ailleurs 80% des français interrogés ajoutent qu'un bon livre les détournent du smartphone.

« en vacances, grâce à un changement total de décor et de contexte; le temps, moins imprégné d’urgence,rend plus propice la lecture. Le livre permet le décrochage du Smartphone en même temps qu’un certain lâcher-prise ; il nous délivre de ce besoin compulsif et artificiel » analyse Ronan Chastellier, sociologue

Lu 71 fois


Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

JOINT-VENTURE



  • Logo de TourMaG
  • Logo d'Hotel&Lodge

CONTACT



RECHERCHE