J’ai testé les cocktails création hebdo du jardin du Renaissance à Aix-en-Provence et c'était bon !

Créations Uniques par un Chef mixologue



L'hôtel Le Renaissance rouvre son jardin pour la 2e année consécutive. Entre clients et aixois, l'ambiance se veut bohème chic, invitant au délassement tout en douceur. Et chaque semaine, le Chef Mixologue réinvente sa carte et propose des cocktails à base de produits frais et locaux. On vous dit que ça.


Rédigé par Rédaction Hotel&lodgePRO le Mercredi 26 Juin 2019


En pleine canicule, on boit de l'eau et on se calfeutre.

N'écoutant que mon courage et mon abnégation journalistique, j'ai bravé la fournaise pour aller à Aix-en-Provence, tester le jardin du Renaissance et ses cocktails exclusifs, qui changent chaque mardi.

Deux fois par semaine, le jardin du Renaissance organise des soirées spéciales. Parfois plus, en fonction des événements du moment.

Chaque mardi, un groupe live et côté boisson, une création originale, qui ne sera plus jamais réalisée, ce qui attise quelque peu la curiosité vous l'avouerez. Le vendredi, ambiance lounge avec un DJ set pour bien finir la semaine.

Les autres jour, le Chef Barman Damien Szymanski (qui a notamment fait ses classes à l’hôtel Martinez à Cannes et au Méridien Part Dieu à Lyon) propose une carte plus classique, même si, assure-t-il, "Je ne fais pas de cocktail traditionnel : je préfère les créer, c'est plus une passion qu'un travail".

Nous, on est venu mardi, parce que quitte à tester, autant y aller le jour où le Chef propose ses cocktails uniques et où le jardin accueille de la musique live.

Un alcool différent chaque semaine donc, avec une marque partenaire sert de base de création au mixologue qui y ajoute, au gré de son imagination, des épices et ingrédients de saison.

Ce mardi 25 juin 2019, la Vodka Grey Goose Original était à l'honneur et ça tombait bien parce que d'une part, j'aime bien la vodka, et d'autre part... D'autre part je ne vois pas mais en tout cas, la vodka ça m'allait bien. Et je vous rassure, point de conduite en état d'ivresse, je suis rentrée sobre comme un petit enfant (enfin, un petit enfant malicieux quand même) et en bus. Ce qui aide. Fatalement.

A chaque fois, 2 short drinks et 2 long drinks sont proposés, avec la même quantité d'alcool, l'un étant moins dilué que l'autre. Ne reculant devant aucun sacrifice, j'ai décidé de goûter les 4. Nous étions deux, je vous rassure et je n'ai fais que tremper les lèvres dans ceux qui ne m'étaient pas destinés mais tout de même, il le fallait, pas honnêteté et parce que je fais dans le journalisme total, perso.

Nous commandons donc les longs d'abord. Comme l'avait souligné notre serveur, en effet, l'alcool est plus dilué et on ne le sent pas vraiment, si ce n'est qu'il soutient le tout et ajoute une pointe de force aux mélanges. L'un est sucré juste ce qu'il faut, l'autre est désaltérant comme une eau aromatisée naturellement, c'est parfait pour débuter la soirée en douceur après une journée de travail.

Le Charente était présenté dans un ananas vidé, avec le jus du fruit, du fruis de la passion frais comme il se doit, de la crème de pêche, du sirop de fraise et plus étonnant mais néanmoins délicieux, du curcuma.

Le Gensac mêlait citron vert, jus d'hibiscus et de pamplemousse frais, du poivre andaliman (mais si enfin, le poivre andaliman, appelé aussi baies de Bataks, aux saveurs d'agrumes, sans doute la raison de ce choix), du sirop de fruits des bois et du tonic.

Côté short drinks, c'est différent. Là, l'alcool est présent et il se boit de manière plus mesurée. Élégante, la présentation est pleine de promesses, tenues par la dégustation.

Le sidney Franck prend la couleur du Curaçao bleu et la rondeur de la crème de coco et du jus d'ananas.
L'Ultra Chic est fruité et frais, composé de St Germain (liqueur de fleurs de sureau sauvages), jus de cranberry et citron vert.

Tout cela accompagné de bruschettas concoctées sur place par le chef qui officie au restaurant l'Atmosph'R déjà testé par nos soins il y a quelques semaines.

Deux cocktails au champagne viennent compléter l'offre du jour, mais comme il paraît que 3 verres, bonjour les dégâts nous avons décidé de nous arrêter à deux.

J'ai tiqué sur les pailles en plastique, parce que bon, c'est pas le top. mais, m'explique-ton, "nous n’utilisons plus de pailles en plastique depuis juin 2018, mais des pailles en amidon, qui ressemble à du plastique !" Au temps pour moi.

L'ambiance déco "bohème chic" recherchée est bel et bien là. Les palettes nous donneraient presque à croire qu'on est chez des amis, dans un jardin de bric et de broc... Enfin, chics, les brics et les brocs, et pas si hétéroclites qu'on pourrait le croire puisque, sur lesdites palettes, on trouve de confortables assises agrémentées de larges coussins où dominent les bleus et les gris, aux motifs graphiques ou ethniques.

Pour compléter les petites alcôves, des tonnelles accueillant jasmin et voiles de cotons rendent en effet une atmosphère romantique et "bohème" mais qui préserve les codes du luxe, histoire de ne perdre ni la clientèle aisée, ni la bourgeoisie aixoise.

Car l'endroit mixe vacanciers, business travellers et locaux. Et si, l'année dernière, le jardin accueillait essentiellement ses propres clients, la tendance s'est inversée et la clientèle locale représente autour des 60%. Une communication bien ficelée sur facebook et instagram des blogueuses au taquet et on les comprend, une ville certes étudiante mais qui reste très bourgeoise et a donc les moyens - et le goût pour les atmosphères feutrée, tout ça ne pouvait qu'attirer une jeunesse aixoise sage et détendue.

Comme moi, qui suis jeune dans ma tête (merci de ne pas ricaner, collègue d'en face).
Et particulièrement détendue quand en arrière fond s'installe le groupe d'afro-jazz local, avec lequel l'hôtel travaille régulièrement au cours de l'été.

Tout ce petit monde se mélange tranquillement, clients heureux de cotoyer des locaux, et locaux qui s’imprègnent d'un nouveau lieu où sortir, pour pas si cher si l'on considère que le mardi le jardin pratique l'happy hour et propose 2 cocktails pour le prix d'un (soit autour des 8€ le verre) et ce jusqu'à 21h.

Mais ça n'est pas le prix attractif qui a fait venir ce couple de septuagénaires que nous avons croisé et avec qui nous avons discuté un bon moment. Totalement dans leur élément, ces nouveaux aixois, installés à 300 mètres de là depuis quelques mois à peine profitent régulièrement de la piscine du spa, où ils ont prit un abonnement.

Nous les voyons débarquer, quasiment encore en maillot, et presque assortis au décor (Madame, en blouse fleurie ethnique mais dont on sent tout de même qu'elle ne vient pas de la boutique indienne du coin et monsieur, en chemisette qui vraisemblablement elle non plus n'avait pas été achetée chez Tati) pour profiter d'un début de soirée où la fraîcheur reste tout de même caniculaire.

Et discuter, de leurs enfants, leurs petits enfants, et se rappeler avec nous leurs souvenirs au Bénin quand, eux aussi, avaient une vie bohème chic et qu'ils roulaient en "deux-ch" entre 2 phacochères. Oui vraiment. Une bien belle soirée, à l'image des cocktails imaginés par le Chef : doux, frais et délicieux.


Lu 532 fois


Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique
< >

JOINT-VENTURE



  • Logo de TourMaG
  • Logo d'Hotel&Lodge

CONTACT



RECHERCHE