Le salon Vivre Côté Sud : des rencontres à l'état brut

Entre le 7 et le 10 juin 2019



Le salon Vivre Côté Sud d'Aix-en-Provence referme ses portes sur une édition a priori satisfaisante, avec un visitorat en hausse par rapport à 2018. Interview de Florence Colonna, commissaire générale du salon.


Rédigé par Rédaction Hotel&lodgePRO le Lundi 10 Juin 2019


Comme chaque année depuis 2005, le salon Vivre Côté Sud s'est installé ce week-end pour 4 jours à Aix-en-Provence, parc Jourdan.

10 000m2 et 620 exposants sont venus représenter l'art de vivre et le design dans le Sud. Cette année pour la première fois la région Sud s'est associée à l'événement, à côté du magazine Côté Sud, de la ville et de la métropole.

Une diversité d'exposants, des conférences, des ateliers qui ont attiré un peu plus de 27 000 visiteurs (payants - à 10€ et sur invitation).

Pour cette 21ème édition (dont à Aix-en-Provence), la commissaire générale du salon Florence Colonna a choisi le thème "à l'état brut", pour souligner la matière, l'artisanat et célébrer "la culture de l'imparfait".

Elle revient sur le salon en 5 questions.

Cette année, vous célébriez L'état brut : pourquoi cette thématique ?

J'ai voulu mettre en valeur l'artisanat, le manuel et l'imperfection.

Dans la nature les formes sont toujours imparfaites, mais une harmonie se dégage, qui elle est parfaite. De nombreux artisans respectent ça, ils touchent à peine la matière et pourtant la transforme.

C'est esthétique, respectueux, utile et il y a un vrai travail derrière. On peut faire des choses magnifiques avec pas grand chose d'autre que la matière brut.

On retrouve énormément de paille, sans trop de transformation, mais aussi du lin, du chanvre, de la pierre, des roseaux, du bois...

il y a une urgence du développement durable, du respect de notre environnement. Et ça passe aussi par le respect de la matière, des savoir-faire.

C'est un thème très fort et qui correspond à notre époque. Je n'ai aucune idée de ce que pourrait être le thème après celui-ci, ça ne va pas être simple à trouver mais on y arrive toujours !
les voiles d'ombrageen fibre de noix de coco : très travaillé et pourtant, fibre à l'état brut - crédit photo  : Vivre Côté Sud
les voiles d'ombrageen fibre de noix de coco : très travaillé et pourtant, fibre à l'état brut - crédit photo : Vivre Côté Sud

quelles différences avec le salon Maison et Objet, "le" rendez-vous du genre ?

Nous avons une vraie identité "Sud", l'idée est vraiment d'investir l'art de vivre méditerranéen.

Je ne choisis pas des distributeurs mais des marques, des fabricants, c'est eux qui vont insuffler l'esprit "sud".

Mais la vraie grande différence c'est qu'ils sont en contact direct avec le consommateur. Le grand public représente 70% de nos visiteurs. C'est l'endroit idéal pour se confronter à son avis et pouvoir aller directement à la source.

Il arrive que les distributeurs soient frileux et c'est vrai que souvent, des produits qui cartonnent sur les stands du salon ont été refusés par des distributeurs qui disaient "ça ne marchera jamais !". Mais moi justement c'est ce que je cherche, l'originalité, la création qui va sortir du lot.

Échanger en direct avec le consommateur et donner aux créateurs la possibilité de teste sa touche en direct, c'est le seul test qui compte.

La rencontre, l'échange, c'est le cœur de votre positionnement ?

Oui ! Les artisans s'imprègnent et s'approprient l'identité du salon en suivant notre choix de thématique et en mettant en avant des produits qui correspondent à ce qu'on a envie de dire.

Ce qui est notable, c'est que nous n'imposons rien : nous mettons en avant le thème dans notre scénographie mais les exposants suivent, ils jouent le jeu et c'est génial de voir que même des stands de bijoux vont mettre en avant des matériaux bruts, avec un travail sur le liège par exemple.

Il y a un échange avec le public, avec nous mais aussi un échange entre les exposants eux-même. Quand je vois des exposants échanger, imaginer des univers ensemble entre deux stands... Je me dis que j'ai joué mon rôle de maillon, d'agrégateur et de révélateur.

Et puis même s'ils rencontrent essentiellement leur public, les exposants voient pas mal de décorateurs, d'architectes d'intérieurs, de boutiques... Quelques hôtels ou restaurants mais la saison bat son plein c'est plus rare qu'à Vivre Côté Sud St Tropez où là on est en amont de la saison (début mai).


Le soutien de la région Sud, ça change quoi ?

Cette année, la région a changé de nom, de PACA elle est devenue la région Sud. Je me suis dit qu'il y avait quelque chose à faire ensemble. Je les ai donc contactés.

C'est vrai que je ne les avais pas fait avant mais je n'avais rien à proposer de concret. Or cette année, avec leur nouveau positionnement, et ce très beau clip qui parle de la région dans sa diversité, ça collait bien, je me suis dis qu'à partir de ça, on pouvait bâtir quelque chose.

Nous avons donc imaginé un partenariat communication. La région est présente en tant qu'annonceur sur le catalogue du salon et dans le magasine, pour les deux salons St Tropez et Aix.

De notre côté nous avons lancé un jeu sur le site et les réseaux sociaux pour faire gagner des invitations. Une fois par semaine, on a demandé de faire deviner aux internautes qui était telle ou telle personnalité qui intervenait dans le film. Les 20 premiers gagnaient l'invitation - à chaque fois, dans les 10mn c'était fait, ça a apporté une belle visibilité.

Sur le salon on a demandé aux visiteurs de nous dire laquelle parmi les personnalités illustrait le mieux "leur" sud ; le dépouillement aura lieu en fin de salon.


Si le web a été utilisé lors du partenariat avec la région Sud, le salon a su le mettre a profit en valorisant les blogueurs, qui ont remis leurs prix "coups de cœur".


Au menu :

- Coup de cœur «Côté Aménagement» remis à Déco Pierre par Marie-Laure du blog Inaile
- Coup de cœur «Côté Jardin» remis à La Scourtinerie par Corinne du blog Ma Cigale est Fantastique
- Coup de cœur «Côté Créateurs» remis à Madame Lirette par Maguelonne du blog Chroniques de Myrtille
- Coup de cœur «Côté Bazar» remis à Greg & Co par Elodie du blog Chut Mon Secret
- Coup de cœur «Côté Saveurs» remis à Rosé Les Vilaines par Sébastien du blog Sébastien Roggero
- Coup de cœur «Côté Talents» remis à Chérie Chérie par Virginie du blog Miss Tribu
- Coup de cœur «Côté Décor» remis à Maïstrau par Beatrice du blog Madame Décore et Nannette du blog Interior Crisp
- Coup de cœur «Côté Évasion» remis à Aéroport Marseille Provence par Elizabeth du blog Twinky Lizz

C'est la clôture, quels sont les retours ?

Nous comptabilisons 27 103 visiteurs sur toute la durée, contre 26780 en 2018.

La fréquentation est plutôt satisfaisante. La météo est avec nous. Sauf samedi ; il faisait vraiment très beau et les gens sont partis à la plage, d'où une baisse relative ce jour là. A contrario, dimanche a été une très bonne journée, et c'est le cas lundi encore.

Les retours des visiteurs sont très positifs, c'est un salon jugé très esthétique, très beau.

Côté exposants j'ai aussi de très bon retour, ils me disent qu'ils travaillent beaucoup. Ils ne me donnent bien sur pas accès à leur chiffre d'affaires mais les retours sur investissements doivent être très bons : l'emplacement n'est pas donné, relativement aux autres salons, il y a les frais de transport et de logement dans une ville comme Aix qui est cher, et pourtant ils sont plus de 60% à revenir d'une année sur l'autre, certains depuis 15 ans.
Du monde, dimanche 9 juin dans les allées - crédit Salon Vivre Côté Sud
Du monde, dimanche 9 juin dans les allées - crédit Salon Vivre Côté Sud

Lu 182 fois


Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique
< >

JOINT-VENTURE



  • Logo de TourMaG
  • Logo d'Hotel&Lodge

CONTACT



RECHERCHE