Mat’al : « Aller au contact des professionnels pour partager, et soutenir leur créativité »

Interview de Nadia Amrani et Frédéric Iacono di Cacito



Le fournisseur en matériel de cuisine Mat’al change de propriétaire. Les repreneurs, Nadia Amrani et Frédéric Iacono di Cacito, nous expliquent leurs ambitions pour l’entreprise.


Rédigé par le Mardi 19 Février 2019


Frédéric Iacono di Cacito et Nadia Amrani - crédit photo : Sylvain-Faisan-Studio-Equinoxe
Frédéric Iacono di Cacito et Nadia Amrani - crédit photo : Sylvain-Faisan-Studio-Equinoxe
La société Mat’al, spécialiste de la conception et l’installation de cuisines professionnelles depuis 1973 change de main.

Après 45 ans aux fourneaux, Pierre et Sylvette Imbert cèdent leur entreprise à l’occasion de leur départ à la retraite.

Un duo de repreneurs est arrivé en décembre 2018 : Nadia Amrani et Frédéric Iacono di Cacito, tout deux novices en matière de restauration, cherchait depuis quelque temps une entreprise à reprendre.

Ce sera donc Mat’al. Le projet : garder l’esprit et le sérieux, l’expertise technique, et y ajouter un dynamisme et une vision plus commerciale.

Comment s’est fait le rachat, et quels sont leurs projets pour cette entreprise régionale reconnue ? Le duo de repreneurs nous en dit plus.

Pourquoi avoir choisi de reprendre Mat’al ?

Après 20 ans d’expérience dans des fonctions commerciales et managériales pour l’industrie et les services, nous cherchions une entreprise avec une histoire, un savoir-faire et des valeurs.

Nous avons eu un coup de foudre pour Mat’al qui concentre tout ça.

Les dirigeants partaient à la retraite après 47 ans d’histoire, ils ne voulaient pas laisser leur entreprise à n’importe qui. Notre rencontre est avant tout une histoire humaine, avec des valeurs communes, et même si nous sommes extérieurs au métier, notre sensibilité aux bonnes et belles choses les ont séduits.

D’ailleurs, nous préférons parler de transmission et d’héritage plutôt que de reprise. D’ailleurs, Pierre Imbert nous accompagne toujours pour le passage de relai.

Quelles sont vos objectifs à moyen terme ?

Actuellement, Mat’al a un chiffre d’affaires de 3 millions d’euros par an. Notre objectif est de le porter à 4 millions en 2 ans, en développant autant le petit que le gros matériel.

Nous souhaitons aussi développer le maillage territorial de l’entreprise. Notre secteur de prédilection actuel est situé sur la Drôme et l’Ardèche, nous voulons ouvrir à toute la vallée du Rhône a minima.

Notre réputation est suffisamment grande pour pouvoir exporter ce savoir-faire et accompagner des restaurateurs un peu partout, et notre réseau d’installateur est national, ce qui rend possible l’élargissement territorial d’un point de vu logistique.

Pour le moment, l'équipe de Mat'al est au complet, mais il est possible que nous fassions appel à un commercial supplémentaire faire ce travail et dépasser la région. Mais ça n'est pas encore d'actualité.

Cela passe aussi par le digital ?

Oui, depuis la fin de l’année 2018 nous travaillons à refaire le site qui devrait être en ligne courant mars 2019.

Il s’agira évidemment d’un site vitrine mais nous ajouterons du contenu éditorial : des infos sur les tendances et la législation par exemple.

Nous souhaitons aussi développer les réseaux sociaux facebook et instagram.

Sur ces différents sujets, nous travaillons avec une agence de communication.

Vous souhaitez aussi rafraîchir le show-room ?

Oui, c’est important car comme pour le site, la boutique est notre image de marque. Or, elle n’avait pas bougé depuis 1988, les attentes des clients ne sont plus les mêmes ni la circulation dans la boutique, il devenait urgent de faire un gros rafraîchissement.

Nous avons voulu en faire avant tout un lieu accueillant et séduisant. Il sera plus aéré pour que nos produits soient plus visible, que le mobilier soit mis en valeur.

Nos clients viennent pour l’indispensable, nous souhaitons aussi qu’ils passent un bon moment pour générer l’achat plaisir, le coup de cœur. Pour cela nous devons mieux mettre en avant l’ensemble de nos produits pour montrer que Mat’al, c’est une offre complète.

La boutique accueillera aussi des animations culinaires, pour mettre en scène nos produit, créer un moment de complicité et aider leur créativité. La cuisine, c’est avant tout une histoire de partage.

Le partage, ce sera votre touche perso ?

Définitivement. Mais ça ne va pas que dans un sens. Nous refaisons notre boutique pour mieux accueillir la clientèle, mais nous allons aussi sortir et aller à leur rencontre.

L’éventail de notre clientèle est assez large, cela va des éleveurs aux restaurateurs en passant par les artisans. Notre ambition est d’apporter le même accompagnement à un paysan qu’à un chef étoilé ou à un fromager.

C’est l’ADN de mat’al : accompagner dans les projets, que ce soit la conception, l’équipement et le SAV au quotidien. Pour ça, il est important d’aller chez eux, dans leur environnement pour mieux comprendre les besoins, manger chez eux, discuter, échanger.

Le partage d’expérience, générer du plaisir et du confort dans le quotidien des professionnels pour qu’à leur tour ils puissent offrir à leur clientèle ce plaisir et ce confort qu’on attend d’un bon restaurant.

Lu 254 fois

Juliette PIC
Si mon cœur balance entre Paris et Marseille, j’ai posé mes valises au sein du groupe TourMaG... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique
< >

JOINT-VENTURE



  • Logo de TourMaG
  • Logo d'Hotel&Lodge

CONTACT



RECHERCHE