Moaroom : Faites entrer la Nouvelle-Zélande dans vos établissements

Quand le slow design s’installe en France



Après quelques années de frilosité, le design naturel et épuré aux touches légèrement vintage est bel et bien installé en France. Un style typiquement scandinave ?… Ou Néo-zelandais, comme le prouve Moaroom, qui en importe le design tout en favorisant une fabrication locale.


Rédigé par le Vendredi 30 Novembre 2018


design Roderick Fry - crédit : Moaroom
design Roderick Fry - crédit : Moaroom
Aotearoa. Le nom Maorie de la Nouvelle-Zélande signifie « le pays du long nuage blanc ». Il serait donné par les marins, à cause des sommets visibles de loin qui accrochent les nuages. C’est le nom de cette île qui a donné la marque Moaroom pour Meubles & Objets d’Aotearoa.

La marque a été imaginée par un couple mixte en reconversion : Laurence Varga et Roderick Fry.

« Nous avions la sensation que les choses se préparaient à changer en Europe, qu’une place était à prendre raconte Roderick Fry. Beaucoup de professionnels étaient frileux mais des grands noms de l’avant-garde du design nous ont soutenu, nous nous sommes donc lancés en 2004 ».

Rapidement, la presse fait la lumière sur le design néo-zelandais : des courbes et des lignes droites, de la lumière et du bois, à l’image de l’île elle-même.

Faciliter le transport

Si Moaroom propose un mobilier varié venu de designers différents, ses « best sellers » sont les luminaires de David Trubridge, qu’on peut aussi admirer au Centre Pompidou pour l’Art Contemporain. David Trubridge travaille le bois pour des luminaires en « slow design » et une approche plus écologique.

Des petites lampes aux volumes plus imposants, la démarche est toujours la même : proposer un produit en pièces détachées, pour éviter le volume lors du transport. « A moins que le client ne le réclame explicitement, le luminaire est envoyé à assembler sur place. Il prend 50 fois moins de place au transport » explique Roderick Fry économisant ainsi en place et donc en empreinte carbone… Et en coût de déplacement. Les co-fondateurs Roderick Fry et Laurence Varga font ensuite le déplacement sur le chantier pour le montage.

Ce fut le cas le 15 novembre 2018, avec l’installation d’une quarantaine de lampes pour les espaces restauration d’une fondation d’Art Contemporain en Suisse. Très récemment, Moaroom a installé la nouvelle création de l’artiste pour la première fois dans un Casino entre Cognac et Angoulême.

Inspirées par les formes de phyotplancton microscopiques, les lampes Navicula et Maru peuvent atteindre les 2m40 de diamètre. Comme toutes les créations de Moaroom, elles ont reçu la certification européenne pour les espaces public
installation dans un hôtel en Suisse - crédit : moaroom
installation dans un hôtel en Suisse - crédit : moaroom

Favoriser l’implantation locale

Co-fondateur, Roderick Fry est aussi le designer de la collection Pi.

Des tables et des bancs qui, là encore, s’inspirent du slow design. « Nous garantissons le côté esthétique mais aussi la stabilité et la fonctionnalité de l’objet , mais nous ne fournissons pas la table entièrement – sauf demande du client ». Moaroom fournit les pieds et les cotes pour le plateau, que le client est invité à faire fabriquer lui-même auprès d’artisans locaux, avec des essences locales ou de récupération.

« Nous ne voulons pas imposer nos choix mais proposons une véritable collaboration entre nous, nos fabricants et nos clients pour adapter notre design à leur intérieur » continue le designer.

Quand le client en fait la demande, Moaroom fait fabriquer les plateaux en Basse-Normandie. Les pieds en acier sont aussi fabriqués en France. L’empreinte carbone est réduite mais ça n’est pas la seule raison : « ça permet de garder un contact humain, nous allons sur le site, nous passons du temps avec les artisans, chacun apporte son avis et son savoir-faire ; ce sont de vrais partenaires ».

Investir l’hôtellerie

Les architectes qui achètent des pièces chez Moaroom le font le plus souvent pour l’hôtellerie et la restauration.

L’esthétique et les formats imposants s’adaptent parfaitement à de grands espaces tels que des lobbies ou des salles de restaurant, et la certification européenne aide.

« Certains sont aussi intéressés par l’aspect purement pratique de l’envoi en pièce détachées, comme ces deux hôtels en Suisse qui ont récemment acheté des lampes David Trubridge, qui ne seraient jamais passées par la porte du chantier sans l’assemblage sur place » estime Laurence Varga.

Présents à EquipHotel début novembre 2018, les co-fondateurs de Moaroom ont eu une visibilité directe et rapide sur leur clientèle.

Des revendeurs, qui souhaitent ajouter des pièces à leur catalogue, mais aussi et surtout des projets concrets.

Ainsi, la grande partie de la clientèle est faite architectes, mais aussi d’hôteliers ou porteurs de projets hôteliers, au sein de grands groupes ou en indépendants.

Un design élégant, une démarche écologique et une approche locale : 3 bonne manière de marquer son empreinte et faire la différence dans un secteur très compétitif.

Lu 30 fois

Juliette PIC
Si mon cœur balance entre Paris et Marseille, j’ai posé mes valises au sein du groupe TourMaG... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique
< >

JOINT-VENTURE



  • Logo de TourMaG
  • Logo d'Hotel&Lodge

CONTACT



RECHERCHE