Unisoap récupère vos savons usagés

Le tourisme durable au service de l’hôtellerie



L’association à but non lucratif Unisoap a pour but de valoriser les savonnettes usagés des hôtels. Elle les transforme pour les mettre à disposition d’association d’aides aux personnes défavorisées. Parmi ses clients, le groupe Barrière ou AccorHotels.


Rédigé par le Mardi 4 Décembre 2018


D’un côté, des déchets aisément réutilisables une fois retravaillés et de l’autre, un manque criant de produits d’hygiène chez les plus pauvres

Comme tout ce qui est simple et efficace, la mission que s’est donné Unisoap semble évidente. Et pourtant, l’association est la première en France à s’être attelée au problème des restes de savonnettes dans les hôtels.

Elle collecte et recycle le savon des hôtels, puis traite et transforme cette matière première. La finalité : créer de nouveaux savons et les mettre à disposition de populations défavorisées, souvent touchés par des maladies mortelles liées au manque d’hygiène.

Un travail collectif entre l’association et ses clients

Le savon est d’abord récupéré et stocké par les hôtels.

L’association ne travaille pas seule, mais main dans la main avec ses clients hôteliers : « Les équipes housekeeping sont en première ligne : voyant chaque jour la quantité de savonnettes jetées, elles sont les premières à adhérer à la démarche et sont donc très enthousiastes » affirme Pauline Grumel dirigeante d’Unisoap.

Les hôtels partenaires bénéficient du label Unisoap, certifiant que l’établissement s’inscrit dans une démarche environnementale, humanitaire et sociale.

Unisoap récupère les restes de savons et les envoie en centre de recyclage. Ils sont ensuite traités avant d’être transformés en pain de savon par des professionnels de l’industrie cosmétique.

Les actions de stockage, tri, nettoyage, recyclage et conditionnement sont effectuées par des travailleurs handicapés.

Une fois le savon récupéré et retravaillé, il part en don pour des associations et partenaires en France et à l’étranger.

La confiance de grands groupes internationaux

Facile à mettre en place, la formule fonctionne puisqu’en à peine un an, la jeune association lyonnaise Unisoap a su séduire une large typologie d’établissements hôteliers, qu’ils appartiennent à des grands groupes ou qu’ils soient de plus petit standing.

Et certains noms de prestiges apparaissent. L’hôtel Lyon Métropole, le Radisson Blu, Novotel, Sofitel, Platine Hôtel mais aussi Timhotel ou le Groupe Barrière comptent parmi les premiers clients d’Unisoap.

L’association a ainsi récolté 54kg de savon en un mois au Radisson Blu de Lyon. En 3 mois, 75kg au Novotel Lyon Part Dieu et 184 kg à l’hôtel Lyon Métropole en 7 mois.

Le modèle économique repose sur le mécénat et la collecte de fonds, les dons des établissements et entreprises, et les subventions publiques. « Les hôtels sont nos premiers mécènes » ajoute Pauline Grumel


Lu 34 fois

Juliette PIC
Si mon cœur balance entre Paris et Marseille, j’ai posé mes valises au sein du groupe TourMaG... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique
< >

JOINT-VENTURE



  • Logo de TourMaG
  • Logo d'Hotel&Lodge

CONTACT



RECHERCHE