WanderWorld : des cadeaux de bienvenue qui ciblent petits et grands

Carnets de voyages et papeterie illustrés



Dans un monde où l’immédiat est roi, WanderWorld propose de remettre l’écrit à l’ordre du jour. L’entreprise propose aux professionnels du tourisme de fournir à leurs clients un carnet de voyage pour les enfants et un cahier pour les parents, le tout aux couleurs de la ville… Et de l’établissement.


Rédigé par le Jeudi 10 Janvier 2019


WanderWorld propose aux hôteliers parisiens de faire visiter leur ville autrement - crédit photo : wanderworld
WanderWorld propose aux hôteliers parisiens de faire visiter leur ville autrement - crédit photo : wanderworld
Comment se différencier ? Entre la concurrence directe et celle des plateformes type Airbnb ou Abritel, l’hôtelier a plus que jamais besoin de montrer sa différence.

Les petites attentions sont particulièrement prisées des voyageurs « mais ce sont des choses qui se consomment et disparaissent » et toujours dédié aux parents, regrette Isabelle Morin, créatrice de WanderWorld. Elle a donc eu l’idée de proposer quelque chose de pérenne et ludique pour occuper les enfants : un carnet de voyage pour les enfants.

Voyageuse invétérée, Isabelle Morin a choisit de tester son produit sur les villes qu’elle connait le mieux : Nantes (d’où elle est originaire), Paris (où elle vit) et Barcelone (d’où son compagnon – et ses enfants sont originaires).

L’idée fait mouche : elle plaît aux enfants (on a testé, il parait qu’ils disent toujours la vérité, et chez nous, ils ont adoré), aux parents, ravis d’occuper leur progéniture tout en les cultivant et aux professionnels, qui peuvent marquer leur différence.

Des supports aux couleurs de l’établissement

Autre avantage et pas des moindre : l’établissement peut apposer son logo a minima, et une publicité en 4e de couverture. C’est notamment le choix de 2 hôtels du groupe Accor et des 5* qui ont choisit de proposer le carnet de voyage à leurs clients.

Une visibilité non négligeable, puisque la famille se promène dans toute la ville avec le support entre les mains avant de le ramener chez lui et le garder précieusement parmi ses souvenirs de voyage.

Si le concept intéresse c’est aussi grâce aux illustrations d’Ester Pino Tovar. La clientèle en demande plus, et WanderWorld ajoute à son catalogue de la papeterie pour les parents. Depuis septembre 2018, les entreprises partenaires peuvent proposer à leurs clients des cahiers à spirale, des posters et des cartes postales aux couleurs des villes visitées.

Made in (Ile-de) France, l’impression est rapide et la livraison aussi : un gain de temps et une réactivité qui rassure une clientèle exigeante, comme le Pullman Tour Eiffel ou l’hôtel Mercure de Nantes.

Hôtellerie, restauration… Et plus si affinité

Après Nantes Paris et Barcelone, Lyon entre dans le catalogue. Suivent Bordeaux et Venise, sur demande de la compagnie aérienne Volotea, devenue le premier transporteur à s’intéresser aux carnets de voyages avec une commande de démarrage de 50 000 exemplaires. Enfin, le tour opérateur (TO) spécialiste du sur-mesure Oovatu a demandé des carnets de voyages pour New-York.

WanderWorld a aussi fait évoluer son offre en fonction de sa clientèle. Ainsi, l’entreprise propose désormais des sets de tables en papier pour la restauration.


Transporteur, TO, travel planners et agents de voyages s’ajoutent aux hôteliers, et l’entreprise compte développer cette cible, en proposant son offre à la SNCF, aux compagnies aériennes et aux TO.

Mais l’hôtellerie reste sa principale clientèle. « Et ça fait sens explique Isabelle Morin. C’est un produit esthétique et qualitatif qui offre une vraie valeur ajoutée à un secteur où la communication est essentielle ». C’est aussi là que les voyageurs déposent leurs valises avant d’aller découvrir la destination.

Même si elle travaille avec de grands groupes, le démarchage se fait hôtel par hôtel, pour être au plus près des attentes de chaque hôtelier. « Un travail de fourmi » mais qui porte ses fruits. Déjà distribuée dans un peu moins d’une vingtaine d’hôtels parisiens, l’entrepreneuse ambitionne d’en ajouter une trentaine dans la capitale d’ici l’été 2019, pour « asseoir une légitimité avec de très belles adresses et ensuite pouvoir aller en province ».

Après une première année de test réussie et d’investissements importants, WanderWorld entame une deuxième année de consolidation et de développement… Avant d’élargir son offre à de nouvelles productions mais ça, ce sera pour une nouvelle aventure et un nouveau voyage !

Lu 5 fois

Juliette PIC
Si mon cœur balance entre Paris et Marseille, j’ai posé mes valises au sein du groupe TourMaG... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique
< >

Vendredi 25 Janvier 2019 - 12:08 Le senseat One, un fauteuil avec musique en stéréo


JOINT-VENTURE



  • Logo de TourMaG
  • Logo d'Hotel&Lodge

CONTACT



RECHERCHE