We Peps : la start-up qui propose de l’événementiel chez des particuliers

Location de lieux, partenariats traiteurs…



Alors que les pros s’inquiètent de l’arrivée des plateformes de locations de logements de particuliers, We Peps fait son bonhomme de chemin et montre qu’on peut moderniser sans avaler. Une nouvelle place to be en ligne ?


Rédigé par le Mercredi 23 Janvier 2019


Sur We Peps on peut louer un loft de particulier poru un événement à St Ouen - Photo : We peps
Sur We Peps on peut louer un loft de particulier poru un événement à St Ouen - Photo : We peps
Il y a 2 ans, en mars 2017, Lena Petersen et Benjamin Poutier imaginaient We Peps, une nouvelle plateforme originale d’économie collaborative.

L’idée est si simple qu’on se demande pourquoi elle n’a pas été développée avant : une entreprise ou un particulier souhaite trouver un lieu différent pour organiser un événement ? We Peps lui propose de le mettre en contact avec des propriétaires. Une solution originale, et une bonne manière de trouver rapidement un endroit qui ai du charme.

A première vue, rien de neuf : un genre de Airbnb made in France.

Benjamin Poutier, co-fondateur de We Peps dément fermement : « Airbnb ne permet pas de cadrer la location événementielle comme nous le faisons. La plateforme propose de l’hébergement avec des garanties et des équipements, mais ne cadre pas vraiment la location événementielle ».
.

Assurer et rassurer

Chargée d’événementiel dans une autre vie, la co-fondatrice Lena Petersen n’allait pas s’arrêter à la mise en contact de particuliers ou professionnels via une plateforme : We Peps propose de gérer le cadre légal et réglementaire de l’événement.

« Chaque locataire souscrit à une assurance le temps de son événement afin d’assurer sa responsabilité civile et celle de ses invités, ainsi que tout dommage matériel sur le mobilier contenu dans le lieu » expliquent les fondateurs.

Ils fournissent aussi aux hébergeurs une fiche pratique sur la fiscalité : comment et où déclarer la location en fonction du statut du lieu (résidence principale ou non, revenus annuel ou non, professionnel ou pas…) et un ensemble d’informations plutôt claires sur les différentes normes à prendre en compte dans la location pour l’événementiel.

Pour les rassurer sur l’usage du lieu, qu’ils soient professionnels ou particuliers, We Peps lui permet aussi de choisir en amont le type d’événement qu’il souhaite accueillir, le nombre d’invités qu’il peut recevoir, l’ambiance sonore tolérée… Et « éviter ainsi que des locataires exploitent des espaces dédiés à la location en hébergement traditionnel afin d’y organiser des soirées ».

Et si les professionnels de l’hébergement s’inquiètent souvent de l’arrivée sur le marché de plateformes collaboratives, We Peps rejette toute velléité de concurrence déloyale : « nous n’avons pas ce type de retour : les professionnels peuvent être référencés sur la plateforme gratuitement et très souvent, leur capacité d’accueil est bien supérieure à celle que proposent les particuliers, ce qui évite la concurrence. »

Proposer le lieu, le traiteur, le son…

Une fois que l’organisateur de l’événement a trouvé le lieu idéal, la plateforme lui propose de l’aider dans la mise en place voire le déroulement de son événement.

We Peps a commencé à nouer des partenariats avec des professionnels « food & baverage » comme Le Vélo du Soir et MonBanquet.fr pour l’aspect traiteur, mais aussi différents fournisseurs qui pourraient se greffer aux aspects logistiques et aux animations d’un événement.

Une diversification que la start-up souhaite valoriser. Pour mettre un coup de boost à ce projet, Lena Petersen et Benjamin Poutier voudraient rapidement lever des fonds.

Au moins 400 000€
qui leur permettrait notamment d’intégrer au site un annuaire de prestation plus large et plus complète et mettre en avant la proposition en matière de conciergerie.

Cette levée de fond pourrait aussi développer le réseau et notamment se tourner un peu plus vers le marché azuréen « qui est très demandeur ».
En attendant, une nouvelle version du site devrait voir le jour dans les semaines à venir. L’idée cette fois : se rapprocher des gîtes et maison d’hôtes, de plus en plus sollicités pour des locations événementielles.

Lu 220 fois

Juliette PIC
Si mon cœur balance entre Paris et Marseille, j’ai posé mes valises au sein du groupe TourMaG... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique
< >

Mercredi 22 Mai 2019 - 15:23 Paiement en ligne : D-Edge s'associe à PayPal


JOINT-VENTURE



  • Logo de TourMaG
  • Logo d'Hotel&Lodge

CONTACT



RECHERCHE