Zoé, le bot intelligent qui a réponse à (presque) tout

Le chatbot qui parle 8 langues a signé avec Louvre Hotels Group



Comment faire en sorte que les voyageurs réservent en direct, via le site de l’hôtel et non pas via une plateforme de réservation type OTA ? The Colossal Factory propose un chatbot intelligent, Zoé, qui pourrait bien séduire vos futurs clients.


Rédigé par Rédaction Hotel&lodgePRO le Mardi 8 Janvier 2019


Aujourd’hui, ne pas être présent sur les plateformes de réservation réduit considérablement les chances d’être choisi par un voyageur. Mais ces plateformes se rémunèrent grassement au passage, pouvant ponctionner jusqu’à 20% par transaction.

Pour résoudre l’équation, la start-up française The Colossal Factory a imaginé Zoé, un chatbot intelligent, installé directement sur le site des établissements, pour capter le visiteur et l’inciter à réserver sans passer par la plateforme.

Les habitudes des internautes sont globalement les mêmes : la plupart d’entre eux commence sur les OTA (online travel agencies) pour avoir un premier choix avant d’aller sur le site de l’hôtel afin d’en (sa)voir plus sur l’établissement.

C’est le moment idéal pour faire en sorte de garder « captif » l’internaute, avant de repartir vers les plateformes pour finaliser la commande. La réservation via votre propre site a deux avantages : outre le fait d’éviter les intermédiaires, elle permet aussi de se constituer un fichier de données et possibles clients futurs.

Qui est Zoé ?

The Colossal Factory a mis au point un logiciel d’interface de messagerie instantanée appelé Quicktext auquel a été greffé une intelligence artificielle appelée Zoé, dont la mise à jour est quotidienne.

Après avoir analysé 15 000 conversations, la start-up s’est rendu compte que « 80% des questions sont les mêmes partout dans le monde ». Partant de ce constat, ils ont donné à Zoé la possibilité de répondre à 150 thématiques, en 8 langues (français, anglais, espagnol, portugais, allemand, néerlandais, tchèque et mandarin).

Zoé peut effectuer une réservation, et élargir les informations en donnant des précisions sur l’équipement de l’hôtel, son degré d’accessibilité ou ses offres (petit-déjeuner, piscine…).

Mais le grand « plus » de Zoé, qui peut rendre captif l’internaute, se situe en dehors de l’hôtel. Car Zoé peut aussi effectuer un transfert vers ou depuis un aéroport, donner des indications sur les lieux publics ou touristiques à proximité, réserver un restaurant… Bref, le chatbot intelligent s’intéresse à tout les à côtés qui facilite la vie des futurs clients et leur offre un gain de temps important dans la recherche et l’organisation de leur voyage.

L’intelligence artificielle hôtelière peut ainsi répondre à 80% des demandes d’internautes et, promet la start-up, elle transmet les questions sans réponses aux personnes aptes à y répondre dans les meilleurs délais.

Au delà de l’aspect pratique, la réservation en ligne via le chatbot donne aussi accès à une base de données non négligeable, que l’hôtelier pourra utiliser pour des envois de messages ciblés sur support mobile et sur le canal de son choix (sms, twitter, facebook, telegram, booking, expedia…) afin de proposer d’autres services aux internautes.

Où va Zoé ?

Simple et ludique, le chatbot Zoé a déjà séduit de nombreux clients. The Colossal Factory compte plus de 220 clients en à peine plus d’un an d’existence.

Zoé est présente en France mais aussi en Suisse, au Brésil, en République Tchèque, en Angleterre, aux États-Unis… Et ne compte pas s’arrêter là, puisque l’international est dans sa ligne de mire pour 2019, à commencer par l’Asie, puisqu’un bureau a été ouvert en 2018 à Singapour.

Au delà d’une recherche de chambre dans un hôtel, le bot pourra bientôt se baser sur un catalogue d’hôtel, grâce notamment à la signature d’un contrat avec Louvre Hôtel Group.

Pour l’instant, Zoé permet au client d’entrer dans l’hôtel mais c’est l’intégralité de l’expérience à l’intérieur de l’hôtel que vise la start-up. Un partenariat avec Alcatel lui permet d’imaginer de nouvelles fonctionnalité aux bot, comme la possibilité de répondre à une commande vocale.

Zoé pourrait peut-être prendre un rôle plus large et répondre à un service de conciergerie. Une solution qui n’est déjà plus dans les cartons mais belle et bien en cours de mise en place, et devrait sortir officiellement en février 2019.

Ainsi va le nouveau monde: « Dans un secteur qui peine à recruter, l’Intelligence Artificielle est un service déterminant qui intervient comme un levier de croissance » explique The Colossal Factory, proposant, pour palier au manque de personnel, de faire appel aux 1001 compétences de la séduisante Zoé.


Lu 70 fois


Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

JOINT-VENTURE



  • Logo de TourMaG
  • Logo d'Hotel&Lodge

CONTACT



RECHERCHE